Val d'Oronaye

Préservé et sauvage

Val d'Oronaye, né de la fusion des communes de Larche et Meyronne, situé à 1700m d'altitude, à deux pas de l'Italie et aux portes du Parc national du Mercantour, vous offre un espace préservé et sauvage.

Randonneur confirmé ou débutant, vous trouverez à Larche des itinéraires à votre niveau grâce à des pistes de ski de fond qui sillonnent le vallon du Lauzanier, des itinéraires de raquette à neige le long de l'Ubayette et, aux portes de l'Italie, d'innombrables vallons et sommets sauvages pour la randonnée nordique et alpine et, bien sûr, le ciel éclatant des Alpes du Sud.

Ce territoire vous ouvre les portes d’un havre de paix et d’un enchantement magique. Répondez à l’invitation de ce village qui bénéficie de l’aura des sites grandioses !

Traîneau à chiens, torrents et sapins agitent délicatement les paysages des alentours, tandis que la neige sous le ciel bleu compose un cocon de ouate pour vos vacances.

Chaussez, partez, découvrez !

Aux confins de la Vallée de l'Ubaye

Le village déploie de superbes circuits de ski de fond et son site convivial de ski alpin composé de 4 téléskis, idéal pour débuter.

De la simple balade à l’exploit sportif, toutes les envies peuvent être rassasiées.

Les plus aventuriers se laisseront tenter par une expédition en ski de randonnée dans le Parc national du Mercantour.

Un peu d'histoire

Larche tient son nom de sa hauteur remarquable, c'est à la fois un hommage à l'arche de Noë et aux livres Saints qui expliquent que Dieu serait arrivé sur une haute montagne.

Larche était sans doute, au Xllle siècle, la localité la plus peuplée de la Vallée de l'Ubaye.

Larche n'a formé longtemps qu'une même communauté avec Meyronnes.

Sa situation géographique, à l'extrême frontière de la France, lui a valu d'être foulée sans cesse par les troupes pendant les guerres avec les Ducs de Savoie. Le village fut notamment incendié, en 1693, par les troupes françaises et livré à un tel pillage que les habitants s'enfuirent.

L'église de Larche fut transformée en fort pendant tout le reste de l'occupation de la Vallée, c'est à dire vers la fin de 1696. Durant la guerre de 1939 à 1945, la commune de Larche fut entièrement détruite. Elle fut reconstruite quelques années plus tard par les habitants.